Nous avons entamé le mois de juin, et avec l’arrivée des beaux jours nous retrouvons avec plaisir de succulents artichauts sur les étals de notre supermarché ainsi que sur ceux de notre primeur préféré ! Cest le moment d’en profiter pour s’en régaler, en salade, garniture de nombreux plats ou encore en farce. Mais pas que ! Saviez-vous que l’artichaut est un grand dépuratif du foie ? Il est un précieux allié pour parer à la sédentarité, aux excès alimentaires (il aide à mincir;)) et également pour soutenir la fonction hépatique en cas de maladie ou lors d’une convalescence. Alors, ne jetez plus l’eau de cuisson de vos artichauts !

 

L’artichaut en phytothérapie se retrouve sous plusieurs formes : en extrait sec, standardisé ou fluide, en extrait hydroalcoolique mais sa forme d’utilisation la plus courante et également la plus aisée est la décoction.

 

Quelles sont les propriétés de l’artichaut ?

 

L’artichaut est un grand hépatoprotecteur et dépuratif du foie par son action stimulante de l’activité enzymatique. Il favorise la production de bile par le foie et dans le même temps son élimination. Il permet de diminuer le mauvais cholestérol (LDL) ainsi que les triglycérides et permet d’augmenter à contrario le bon (HDL). Grâce à toutes ses vertus, il contribue en outre au maintien de notre poids de forme !

 

C’est parti, je mets en place des cures !

 

Pour faire profiter votre organisme de ce trésor végétal, faites des cures régulières mais discontinues car il risque de perdre de son efficacité sur le long court.

Il vous suffit pour cela, lorsque la saison le permet, de ne plus jeter l’eau de cuisson de vos artichauts (pour rappel, 20 à 40 min en marmite), et d’en consommer 2 à 3 tasses par jour pendant 3 semaines. Faites un pause d’une semaine et reprenez (jusqu’à 3 cures sur 3 mois).

Hors saison, vous pourrez compter sur la disponibilité de cet Astéracée sous toutes ses autres formes galéniques.

 

* Attention toutefois, il est important de préciser que l’usage de l’artichaut est contre-indiqué en cas d’obstruction des voies biliaires, d’inflammation aiguë de la vésicule biliaire ou de lithiase.

Le partage est cool!
Catégories : Nutrition

0 commentaire

Laisser un commentaire