Puisque nous sommes nombreux à croiser de temps à autre une microbe prêt à se faire un nid douillet du côté de nos amygdales, nous avons pensé qu’il serait utile de vous proposer quelques remèdes et astuces, afin de soulager et de soigner les angines.

Il est important tout d’abord de consulter votre médecin qui saura vous dire, grâce à un Test de Diagnostic Rapide de l’angine (ou streptotest),  si votre angine est d’origine virale ou bactérienne. Environ 80% des angines ont une origine virale. Dans ce cas, on pourra avoir recours à des moyens naturels pour diminuer l’intensité des maux de gorge et booster le système immunitaire de manière à ce que le virus soit rapidement éradiquer et que la récupération soit la plus aisée possible. L’angine virale guérit spontanément.

Pour les 20% des autres angines, une bactérie en est responsable, le streptocoque.  Votre médecin vous proposera des antibiotiques.

Que faire pour soulager la douleur et aider mon système immunitaire à combattre l’agresseur ?

Faire des gargarismes

Les gargarismes vous seront très utiles, car ils agissent comme antiseptiques. Gargarisez toutes les 2 ou 3 heures avec un peu de sel ou de bicarbonate mélangé à de l’eau tiède.

Antibactérienne et antivirale, la ronce est aussi parfaitement indiquée en gargarismes. Vous mettrez 50 gr de ronce pour une litre d’eau froide que vous porterez à ébullition pendant 3 minutes. Laissez ensuite refroidir et filtrer.

La feuille de sauge fonctionne aussi très bien pour lutter contre les angines. Il vous faudra laisser infuser 10 minutes 1 cuillerée à café de sauge dans 20cl d’eau chaude. Laissez refroidir et faites des gargarismes régulièrement.

Bien vous hydrater

Cela est valable lorsque l’on est bien portants mais aussi quand nous sommes souffrants ! Alors, buvez beaucoup d’eau mais également des boissons chaudes qui pourront aider à atténuer la douleur.

Nous vous conseillons de vous préparer un mélange de jus de citron (pressez le jus d’un demi-citron), et de miel (1 c à c) dans 20 cl d’eau chaude. Le citron et le miel combineront leurs actions anti-inflammatoire, anti-oxydante et anti-bactérienne.

Vous pouvez également vous préparer des tisanes de thym, qui sont très efficaces pour lutter contre les maux de gorge. Le thym est particulièrement intéressant dans le traitement des infections de la sphère ORL grâce à ses propriétés antivirales, antiseptiques et anti-microbiennes. N’hésitez pas à ajouter une cuillerée de miel dans votre mug ! Laissez infuser 10 minutes votre thym dans de l’eau chaude. A renouveler 3 ou 4 fois dans la journée.  

Pensez à la propolis

Puissant anti-microbien et anti-infectieux, la propolis offre un large spectre d’actions pour le traitements de nos différents maux. Elle est tout à fait indiquée en cas de maux de gorge et sera dans ce cas préférée sous forme de spray buccal, de teinture mère ou de gomme à mâcher.

Se traiter grâce à l’aromathérapie

Du côté des huiles essentielles, on optera pour l’HE d’Eucalyptus radié (contre-indiquée aux enfants de moins de 3 ans, aux femmes enceintes et allaitantes ainsi qu’aux personnes asthmatiques) en cas d’angine virale. On commence par appliquer une goutte pure en partant du menton vers l’angle de la mâchoire puis en descendant vers la clavicule. On recommence l’opération 5 heures plus tard et ensuite on applique 2 fois par jour 1 goutte diluée, avec 1 goutte d’HE de lavande vraie, dans de l’huile d’olive ou de nigelle, sur le cou, le haut du dos et l’intérieur des poignets, ceci jusqu’à disparition des symptômes.

Pour les femmes enceintes et allaitantes, on peut procéder de la même manière mais avec le ravintsara, ou avec le bois de rose/hô pour les personnes asthmatiques.

Pour soigner l’angine bactérienne, on utilisera l’HE de Tea tree (contre-indiquée aux enfants de moins de 3 ans ainsi qu’aux femmes enceintes ou allaitantes), en application cutanée selon le même protocole que pour une angine virale.

Gardez à l’esprit que si vous avez choisi de vous traiter sans consulter votre médecin, vous devez malgré tout impérativement rester attentifs à vos symptômes. En effet, si ceux-ci persistent et que vous présentez de la fièvre qui résiste au-delà de 48 heures, vous devez vous faire examiner.

Le partage est cool!
Catégories : Soins

0 commentaire

Laisser un commentaire