La germination nous veut du bien

L’alimentation constitue un pilier majeur de notre équilibre. Apprendre ou réapprendre à bien manger est essentiel à notre époque… Parce que le constat est alarmant, matraqués par la publicité nos choix s’en retrouvent faussés, et notre manière de nous alimenter est de moins en moins riche en nutriments voire parfois toxique.
Pourtant les bons aliments, il en existe à foison ! Et si l’on devait délivrer un trophée à celui qui présente les meilleurs qualités nutritives, le gagnant ou plutôt la gagnante serait déjà toute désignée. Il s’agit de la graine germée !

Qu’est-ce qu’une graine germée ?

La germination d’une graine constitue le début du développement d’une plante. Les graines germées sont consommées depuis des millénaires de par le monde, et sont depuis quelques années devenues « tendance » dans nos assiettes. Elles présentent une valeur nutritive extraordinaire car contrairement aux graines non germées qui sont dépourvues ou presque de vitamines, lors du processus de germination ces dernières sont synthétisées. En effet, la graine décuple chaque heure des vitamines pour donner de la force à la future plante, et lorsque nous consommons la graine à ce stade de développement, nous bénéficions de cet apport vitaminique.

Quelles sont les propriétés des graines germées ?

Les graines germées sont des supers aliments aux multiples vertus. Elles sont souvent appelées « bombes nutritionnelles » car elles présentent des vitamines des groupes A, B, C, D, E et K, des enzymes, des fibres, des minéraux (calcium, zinc, fer, soufre, sodium, phosphore, magnésium, potassium), des protéines, des antioxydants et acides gras essentiels.

Quels sont les bienfaits des graines germées pour notre santé ?

Les bienfaits de la germination sont nombreux et c’est pour cela qu’il est vivement recommandé d’inclure ces aliments dans nos repas et ce aussi souvent que possible.
En consommant des graines germées, nous prévenons les risques cardio-vasculaires ainsi que les carences, nous facilitons la digestion, nous régénérons l’organisme et améliorons la vitalité de notre système nerveux, nous contribuons au rajeunissement de nos cellules.


Comment consommer les graines germées ?

Il est possible de les faire germer chez soi, et de les utiliser ensuite pour agrémenter de nombreux plats. De nombreux tutoriels sont disponibles pour réussir à parvenir au résultat escompté selon la mode actuel du Do It Yourself ! Mais il existe aussi dans le commerce d’excellents produits proposés par des spécialistes de la germination. C’est le cas notamment de Gaia dont nous avons découvert la large gamme de produits.

Pourquoi choisir Gaia ?

L’histoire de Gaia a débuté lors de la dégustation, par ses fondateurs, d’un pain essène au Canada. Enthousiasmés par cette excellente préparation culinaire ancestrale, ces derniers ont décidé de développer une gamme de pain aux céréales germées pour partager avec le plus grand monde cette richesse nutritive délaissée au profit de pains industriels. Voilà pourquoi nous aimons Gaia, car le pain que nous consommons quotidiennement peut (re)devenir si on le choisit consciencieusement, un véritable allié pour notre santé.
Gaia, c’est aussi une gamme qui ne cesse de s’étoffer avec une offre de divers produits tels les galettes, macarons, Rawfood, etc, confectionnés à base de graines germées bien entendu ! Et encore d’autres exquises créations, telles notamment des pâtisseries vegan et sans gluten.

C’est quoi la démarche Gaia ?

Un entreprise française éthique et responsable, privilégiant l’humain, sa santé, son alimentation et son environnement
L’équitabilité avec la création d’une filière de fonio en collaboration avec une ONG africaine : Gaia Bio Solidaire (certifiée par Ecocert Fair for life)
Des ingrédients 100% certifiés bio
Une grande partie de la gamme sans gluten (certifié AFDIAG)
Une gamme crue depuis 2014

Pour en savoir plus, trouvez le magasin le plus proche de chez vous distribuant les produits Gaia ou passez commande, c’est par ici https://www.gaia-bio.fr/

être prêt pour l'hiver

L’hiver est là! Etes-vous prêt?

Prêt pour affronter l’hiver ?

Même si le calendrier nous assure le contraire, le thermomètre lui en est témoin, l’hiver est bel et bien là ! Alors pour affronter le passage à la rude saison, quelques petits conseils sont de rigueur.

Manger sain

Il est capital de manger varié et équilibré de manière à maintenir la vitalité du corps. Multiplier les sources de nutriments permet de couvrir les besoins de l’organisme dans l’objectif d’assurer un fonctionnement optimal de ce dernier et notamment du système immunitaire, mis à l’épreuve de manière plus significative pendant la saison hivernale. Pour savoir comment bien manger il est important d’écouter son corps d’une part, mais il faut réapprendre à manger ce que la nature nous offre à chaque période de l’année. Nous nous sommes tellement habitués au privilège de pouvoir nous substanter de toutes sortes de nourriture n’importe quand que nous en sommes venus à ne plus connaître les fruits et légumes de saison. Pourtant le secret est bien là pour être au mieux de sa forme, il faut manger de saison car rien n’est plus adapté! En été, les récoltes sont faites d’aliments légers et gorgés d’eau pour nous hydrater au mieux, tandis que l’hiver les carottes, pommes de terre, poireaux et agrumes sont infiniment riches en minéraux et vitamines pour combler nos besoins. En outre, les végétaux de saison débordent d’antioxydants. En prenant soin de respecter le calendrier du primeur, vous en aurez en plus pour votre porte-monnaie mais aussi vos papilles !

Prendre soin de son sommeil

Dormir est essentiel. Vital. Notre système immunitaire œuvre sans relâche pour éliminer les agents pathogènes qui s’introduisent dans notre organisme via notre nourriture, l’air que nous respirons et notre peau. Nous avons d’autant plus besoin de sommeil en hiver que les attaquent microbiennes se multiplient. Pour que nos défenses fonctionnent de manière optimal et afin de maintenir l’équilibre homéostasique, le sommeil se rélève donc indispensable. En effet, c’est le moment où nos cellules se reposent elles aussi, les équipes se relayent et en profitent pour nettoyer notre corps, débarrasser nos fluides de ses déchets. Notre cerveau, lorsque nous dormons, procède un peu à l’image d’un ordinateur, à des mises à jour.

  • Il faut alors faire en sorte de dormir suffisamment pour se sentir en forme au réveil.
  • Lorsque l’alarme retentit car le temps de se réveiller est venu, il ne faut pas se rendormir et mettre la sonnerie sur répétition, mais se lever immédiatement quitte à mettre intentionnellement le réveil à distance pour ne pas avoir d’autre choix que de quitter le lit ! Dans le cas contraire, un nouveau cycle de sommeil est entamé et brisé quelques instants plus tard par le rappel d’alarme ce qui a pour conséquence de désorienter le cerveau et le corps, et de nous laisser dans un état de somnolence persistant.
  • L’idéal est de s’endormir sur des pensées légères et positives dans la mesure du possible.
  • Faire une courte de sieste de 15 ou 20 minutes dans la journée ou à minima s’accorder ce laps de temps pour se reposer, se relaxez, faire le vide.

Les plantes sont nos alliées

Pour se défendre contre les bactéries et microbes, on peut appliquer une goutte pure d’huile essentielle de ravintsara sur l’intérieur des poignets ou la plante des pieds chaque jour. (pas de contre-indications sauf pour les personnes asthmatiques)

Pour assainir l’air, on peut utiliser l’HE de citron zest en diffusion dans les pièces de vie. (pas de contre-indications sauf hors de la présence de jeunes enfants)

Pour aider à réduire la fatigue liée au changement de saison, et stimuler les défenses immunitaires, il est possible de faire des cures :

  • De Ginseng : en extrait sec (200 à 400 mg par jour) ou en poudre (1 à 2 grammes par jour) pendant 3 mois.
  • D’Eleuthérocoque : en extrait sec (200 à 400 mg par jour) ou en poudre (1 à 2 grammes par jour) en cure d’un à trois mois.
  • De Maca : en poudre de tubercules séchés (500 mg 2 à 3 fois par jour) pendant 1 à 3 mois.

Utiliser le code GUAYAPIFEUILLESDESOINS#1 sur le site ci-après

Moringa quèsaco ?

Le moringa (moringa oleifera) ou « arbre de vie » est un petit arbre au mille vertus que l’on gagnerait à planter dans son jardin… Malheureusement pour nous, nous ne disposons pas dans nos régions des conditions adéquates à lui offrir afin qu’il puisse s’y développer. Alors à moins bien sûr de s’installer dans une région subtropicale, il va nous falloir compter sur les importateurs des richesses de cet arbre pour profiter de ce trésor de la nature.

Quelles parties du moringa sont consommables ?

Même si l’écorce et les graines sont exploitées, ce sont principalement les gousses et le feuillage caduc du moringa qui sont utilisées.

Quelles sont les propriétés du moringa ?

Le moringa est recommandé en naturopathie car il entre dans la catégorie des supers aliments. Il présente de nombreuses vertus médicinales, nutritionnelles et également cosmétiques. En effet, les feuilles de Moringa sont riches en vitamines A, C, E et B. Elles contiennent une forte teneur en calcium et en potassium ainsi qu’en magnésium, manganèse, sélénium et fer. Elles comportent également de bons acides gras et leurs protéines sont composées des 8 acides aminés dits essentiels, donc indispensables, car non synthétisés par notre organisme. Rien que cela ! Le moringa est donc un formidable dopant du système immunitaire, un puissant antioxydant, revitalisant, protecteur contre les maladies cardiovasculaires et bien plus encore.

Comment utiliser le moringa ?

Le moringa se trouve dans le commerce sous forme de feuilles séchées, poudre, comprimés, gélules et huile (cosmétique). Pour ce qui est des feuilles déshydratées et de la poudre, on pourra aisément l’incorporer à toutes sortes de boissons et mets de manière quotidienne et selon nos goûts, sous forme de cures d’un mois, à raison de 1 à 3 cuillerées à café par jour, pour profiter de tous ses bienfaits.

Le moringa aide-t-il à maigrir ?

Oui, car il est très riche en fibre d’une part et aussi parce qu’il a un effet diurétique, notamment lorsqu’on le consomme sous forme d’infusion, et réduit ainsi la rétention d’eau et les ballonnements.

Quelle marque de moringa choisir ?

Il faut faire bien évidemment très attention à la qualité du moringa que l’on achète et surtout s’assurer qu’il est issu d’une culture bio. Nous avons, pour notre part, opté pour la marque Moringa&Co qui produit un moringa de très grande qualité, et dont la fondatrice est pionnière de la découverte des qualités nutritionnelles de ce dernier.

Les plus de Moringa&Co :

  • Son choix de producteurs familiaux
  • Sa culture sans pesticides et engrais chimiques
  • Son souci éthique et son respect de l’environnement
  • Son souhait de préservation de la biodiversité
  • Son engagement social et associatif
  • Son beau packaging et son livret d’idées recettes

Pour en savoir plus sur cet arbre miraculeux et démarrer une cure;) c’est par ici :

https://www.moringaandco.com/
* Pour booster votre système immunitaire dès le matin et/ou combler les petits creux au cours de la journée, nous vous recommandons de vous préparer des jus avec des fruits et légumes de saison! Dans notre illustration, nous vous proposons une idée recette de jus vert très riche en vitamines, fibres, minéraux, protéines et anti-oxydants. Il vous faudra environ 60gr d’épinards frais, 2 feuilles de chou frisé, le jus d’1/2 citron, 1 banane, 1 pomme, un peu de gingembre et de curcuma frais, 1 cuillerée à soupe de moringa en poudre et de l’eau en complément pour obtenir un litre de jus. Mixez le tout!
granola petit déjeuner

Que manger au petit déj ?

« Que ton aliment soit ta seule médecine », voilà l’un des principes de base développé par Hippocrate, père de la médecine moderne et qui fut le premier à faire le lien entre l’alimentation et les troubles du corps. Nous le savons bien et cela n’est plus à démontrer, la qualité de la nourriture que l’on consomme a son importance et surtout une incidence directe sur notre santé. Alors autant dire que l’on a intérêt à prêter attention à ce que l’on met dans son assiette ! Où plutôt dans son bol, puisque le sujet qui va nous intéresser à présent n’est autre que le petit déjeuner.

Nous avons très souvent entendu que « pour bien démarrer sa journée », le petit déjeuner est un repas incontournable et crucial, et qu’il faut de ce fait manger sain, varié et équilibré afin de faire le plein de vitamines, minéraux, protéines, etc. Il y a des multitudes de combinaisons possibles pour parvenir à ce résultat mais force est de constater que bon nombre d’entre nous font régulièrement le choix d’opter pour les céréales. En effet, voilà ici un moyen d’allier plaisir, équilibre, goût, et simplicité de préparation ! En revanche, les choses se compliquent au moment de faire les courses… Les épiceries et autres supermarchés offrent une gamme de produits tellement étendue qu’il est difficile de s’y retrouver. Et il n’est pas rare de risquer d’acheter des produits hyper transformés, trop sucrés voire aussi salés, dont la teneur en nutriments est plus que médiocre. Dans notre processus de sélection nous devons prêter d’abord attention à bannir tous les produits trop sucrés, trop colorés, avec des listes d’ingrédients à rallonge (ingrédients incompréhensibles!), etc., et à ne garder que les mueslis et granolas qui présentent une probabilité bien plus importante d’être sains.

Mais au fait, c’est quoi des céréales de qualité ?

Rappelons-le, le petit-déjeuner doit couvrir un quart des besoins nutritionnels journaliers, ceux-ci variant selon si l’on est un homme ou une femme et aussi selon le degré de sédentarité. Il doit être aussi digeste car il vient rompre notre jeûne nocturne. Nous attendons donc de notre bol de céréales, qu’il nous apporte suffisamment d’énergie, de fibres, de protéines et de glucides (sucres non raffinés au maximum), pour un fonctionnement optimal de notre corps et notre cerveau de manière à être performant et éviter les coups de fatigue, malaises, manques de concentration et tendance au grignotage.

Pour vous aider à faire le bon choix, nous avons testé une marque lyonnaise qui fait la promesse d’offrir des granolas naturels, gourmands, nutritifs et issus de l’agriculture bio. Il s’agit de Nümorning. Ce fut une révélation pour nous, le pari est réussi, nous avons adoré ! Les senteurs, les saveurs, la texture, le croustillant, tout y est ! De plus, les recettes variées, riches en fibres, présentent un faible index glycémique car on note la présence de sucres de fruits uniquement, et sont riches en protéines. Il est important de noter également que les ingrédients utilisés sont naturellement sans gluten.

Pour y goûter vous aussi et vérifier la véracité de nos propos c’est par ici 😉 www.numorning.com

champion dopé naturellement

Comment se doper au naturel !?

Vous préparez une compétition et vous voulez être au top de votre forme pour le jour J ?

Voici une liste non exhaustive de ce que vous pouvez mettre en place pour atteindre votre objectif et triompher !

Une séance de Cupping thérapie humide :

A six semaines du jour de la compétition, faites réaliser par un praticien habilité une « wet cupping therapy » (thérapie humide par ventouse ) sur les points suivants :

C7 + T4, T5 + L5, L6 + sur le thymus ainsi que sur les faces postérieures des cuisses et mollets.

Attention: Choisissez un thérapeute certifié, expirementé et avec une bonne réputation

Avant chaque entraînement :

Nutrition :

Dans les 20 à 30 minutes précédant le démarrage, buvez :

Un jus de betterave + céleri ou un jus de grenadine + céleri.

Aromathérapie :

Préparer une synergie d’huile essentielle de romarin à cinéole* (1 goutte) avec de l’HE de lavande vraie (1 goutte) et de l’huile essentielle de myrte vert **(1 goutte) que vous pouvez diluer dans de l’huile d’olive ou de noisette (attention aux allergies pour cette dernière). A appliquer sur le plexus solaire et la face interne des poignets.

*l’HE de romarin à cinéole ne convient pas aux personnes asthmatiques.

**l’HE de myrte vert est contre-indiquée aux enfants de moins de 7ans ainsi qu’aux femmes enceintes et allaitantes.

Pendant l’entraînement :

Pour une bonne hydratation continue, vous pouvez réaliser la préparation suivante :

Faire bouillir 1 litre d’eau avec un cube de gingembre frais d’1cm³  pendant 10 minutes puis éteindre le feu et ajouter des feuilles de menthe (bio bien sûr !). Attendre que le liquide tiédisse et incorporer ensuite une cuillerée à soupe de miel,  1 ½ citron pressé et ½ cuillère à café de sel de Guérande (si autre sel, assurez-vous de la composition).

Faites en sorte d’avoir à porter de main des pattes de fruit, des dattes ou des compotes de fruits (100 fruits bio sans sucre ajouté) pour remédier aux éventuelles petites baisses d’énergie.

Après l’entraînement :

Nutrition :

Privilégiez les produits riches en protéines et qui ont la capacité d’augmenter la production d’acide nitrique (notamment les épinards, le céleri, la roquette, le cresson, la laitue et le cerfeuil, etc.).

Douches :

Pour une meilleure récupération, préférez les douches froides. Cependant, lorsque vous souhaitez appliquer des soins locaux cutanés, optez pour une douche chaude qui favorisera la dilatation des pores et permettra une pénétration optimale.

En cas de douleurs, de fatigue musculaire ou de petits bobos :

Aromathérapie :

Pour une récupération optimale, faites une synergie contenant : 1 goutte d’HE de menthe poivrée*, 1 goutte d’HE de gaulthérie**, et 1 goutte d’HE de lavande vraie. Diluer ces huiles essentielles dans du macérât d’arnica, ou de l’huile d’olive ou encore dans du macérât de millepertuis (ce dernier est très efficace mais attention ! A utiliser si pas d’exposition au soleil dans les quelques heures suivants son application car il est photosensibilisant).

*L’HE de menthe poivrée peut devenir toxique si utilisée en trop grande quantité ou sur le long terme. Alors pas plus de 2 gouttes/jour et il faudra faire une pause de 3 jours pour 5 jours d’utilisation. Interdite aux femmes enceintes et allaitantes, aux enfants de moins de 3 ans, aux personnes asthmatiques et épileptiques.

**L’HE de gaulthérie est contre-indiquée aux femmes enceintes et allaitantes, aux enfants de moins de 6 ans, aux personnes allergiques à l’aspirine ainsi qu’à celles sous traitement anticoagulant.

Phytothérapie :

Consommer du fenugrec avec un peu de sucre pour une récupération musculaire rapide

  • Arnica en pommade suite à un choc
  • Cataplasme d’argile verte pour rétablir la bonne circulation d’une zone endommagée et résorber un éventuel hématome (tendons, ligaments, etc.)
  • Faites des séances de Dry cupping therapy (thérapie par ventouse sèche) en cas de douleurs musculaires (Attention juste en cas de fatigue. La zone traitée ne doit présenter ni œdème ni déchirure).

N’hésitez pas à faire des siestes dans la journée surtout si vous enchaînez plusieurs sessions d’entraînement.

En cas de petite faim, prenez des fruits secs (amande ou noix) et du chocolat noir (70% mini teneur cacao).

Ne négligez pas le sommeil et la récupération car ils sont aussi important que l’entraînement physique.

Pour le mental : visionnez des vidéos traitant de techniques d’auto-motivation ainsi que des vidéos d’entraînements de champions et d’athlètes passés maîtres de vos disciplines.

nutrition équilibré

Des supers aliments pour optimiser nos défenses

L’hiver approche avec son lot de petits maux, et pour se parer au mieux il faut prendre soin de soi. En effet, pour voir son système immunitaire fonctionner de manière optimale et faire barrière à tous les intrus qui tenteraient de se frayer un chemin dans l’espoir de nous coloniser, pas d’autre choix que d’y mettre un peu de volonté ! Un bon moyen de stimuler nos défenses est bien évidement de bien manger. Et certains aliments aux supers pouvoirs, surnommés les supers aliments, sont nos alliés pour y parvenir.

Leur richesse en nutriments essentiels, en vitamines, en minéraux, en acides gras essentiels, antioxydants et en oligo-éléments est telle qu’ils nous permettent de conserver une bonne vitalité et de prévenir ou de combler nombre de carences si l’on en consomme une petite quantité quotidiennement.

Nous en avons sélectionné quelques-uns, la liste n’étant pas exhaustive bien entendu.

Sortez le bloc-notes et le stylo, l’heure est venue de rédiger votre liste de courses;)

Le moringa

Cette plante surnommée « arbre miracle » contient à elle seule plus d’une quarantaine d’antioxydants. Elle est de ce fait capable de nettoyer et détoxifier l’organisme et de renforcer notre système immunitaire.

On retrouve les feuilles de moringa dans le commerce sous forme de compléments alimentaires en gélules, comprimés, en vrac, en thé ou en poudre. Nous vous conseillons de faire régulièrement des cures.

L’acérola

Autrement connu sous le nom de cerise des Barbades, l’acérola présente une très importante concentration en vitamine C et en fait pour notre système immunitaire un allié exceptionnel. Il est recommandé de faire des cures à l’approche de l’hiver et lorsque vous en ressentez le besoin. Il est souhaitable de ne pas dépasser 1g/jour pour un adulte. L’acérola est disponible sous forme de comprimés, gélules, poudre ou jus.

L’ail et le miel

Utilisés très régulièrement en cuisine, ces deux aliments marient à la perfection leurs bienfaits et contribuent à renforcer nos défenses. Pour tirer le meilleur profit de leurs propriétés régénérantes et détoxifiantes, nous vous conseillons de laisser macérer quelques gousses d’ail avec du miel (de thym, cela est idéal) dans un bocal que vous conserverez au réfrigérateur, et de consommer une petite cuillère à jeun de ce mélange quotidiennement.

La spiruline

Très largement louée ces dernières années pour ses nombreuses vertus, la spiruline est une micro-algue qui permet elle aussi d’améliorer l’activité immunitaire. Elle est largement disponible sous plusieurs formes : poudre, gélules, comprimés.

Le camu-camu

Nous voici là en présence du champion de la vitamine C ! Moins connu que l’acérola, il contient cependant pas moins de 40 substances actives , remporte aisément son titre de « super-fruit » et permet de renforcer de manière conséquente la capacité de l’organisme à se défendre face aux agressions. Ce cousin de la goyave est disponible en poudre, comprimés et gélules.

Le baies de goji

Les baies de goji ou « baies miraculeuse » sont consommées fraîches, en jus ou séchées. Elles renferment des substances antioxydantes aux propriétés notamment immunostimulantes.

L’huile de lin

Très riche en omégas-3, ainsi qu’en omégas 6 et 9, l’huile de lin se veut une excellent amie de notre cœur, de notre cerveau et de notre peau et constitue un formidable stimulant immunitaire. Ne l’oubliez pas lorsque vous préparez votre vinaigrette !

Les graines de chia

Ces petites graines croquantes venues du Mexique, en plus d’agrémenter délicieusement nos plats, salades et desserts, elles apportent vitamines et minéraux et nous offre l’opportunité de renforcer aussi nos défenses.

soins angine naturel

Comment soigner une angine au naturel

Puisque nous sommes nombreux à croiser de temps à autre une microbe prêt à se faire un nid douillet du côté de nos amygdales, nous avons pensé qu’il serait utile de vous proposer quelques remèdes et astuces, afin de soulager et de soigner les angines.

Il est important tout d’abord de consulter votre médecin qui saura vous dire, grâce à un Test de Diagnostic Rapide de l’angine (ou streptotest),  si votre angine est d’origine virale ou bactérienne. Environ 80% des angines ont une origine virale. Dans ce cas, on pourra avoir recours à des moyens naturels pour diminuer l’intensité des maux de gorge et booster le système immunitaire de manière à ce que le virus soit rapidement éradiquer et que la récupération soit la plus aisée possible. L’angine virale guérit spontanément.

Pour les 20% des autres angines, une bactérie en est responsable, le streptocoque.  Votre médecin vous proposera des antibiotiques.

Que faire pour soulager la douleur et aider mon système immunitaire à combattre l’agresseur ?

Faire des gargarismes

Les gargarismes vous seront très utiles, car ils agissent comme antiseptiques. Gargarisez toutes les 2 ou 3 heures avec un peu de sel ou de bicarbonate mélangé à de l’eau tiède.

Antibactérienne et antivirale, la ronce est aussi parfaitement indiquée en gargarismes. Vous mettrez 50 gr de ronce pour une litre d’eau froide que vous porterez à ébullition pendant 3 minutes. Laissez ensuite refroidir et filtrer.

La feuille de sauge fonctionne aussi très bien pour lutter contre les angines. Il vous faudra laisser infuser 10 minutes 1 cuillerée à café de sauge dans 20cl d’eau chaude. Laissez refroidir et faites des gargarismes régulièrement.

Bien vous hydrater

Cela est valable lorsque l’on est bien portants mais aussi quand nous sommes souffrants ! Alors, buvez beaucoup d’eau mais également des boissons chaudes qui pourront aider à atténuer la douleur.

Nous vous conseillons de vous préparer un mélange de jus de citron (pressez le jus d’un demi-citron), et de miel (1 c à c) dans 20 cl d’eau chaude. Le citron et le miel combineront leurs actions anti-inflammatoire, anti-oxydante et anti-bactérienne.

Vous pouvez également vous préparer des tisanes de thym, qui sont très efficaces pour lutter contre les maux de gorge. Le thym est particulièrement intéressant dans le traitement des infections de la sphère ORL grâce à ses propriétés antivirales, antiseptiques et anti-microbiennes. N’hésitez pas à ajouter une cuillerée de miel dans votre mug ! Laissez infuser 10 minutes votre thym dans de l’eau chaude. A renouveler 3 ou 4 fois dans la journée.  

Pensez à la propolis

Puissant anti-microbien et anti-infectieux, la propolis offre un large spectre d’actions pour le traitements de nos différents maux. Elle est tout à fait indiquée en cas de maux de gorge et sera dans ce cas préférée sous forme de spray buccal, de teinture mère ou de gomme à mâcher.

Se traiter grâce à l’aromathérapie

Du côté des huiles essentielles, on optera pour l’HE d’Eucalyptus radié (contre-indiquée aux enfants de moins de 3 ans, aux femmes enceintes et allaitantes ainsi qu’aux personnes asthmatiques) en cas d’angine virale. On commence par appliquer une goutte pure en partant du menton vers l’angle de la mâchoire puis en descendant vers la clavicule. On recommence l’opération 5 heures plus tard et ensuite on applique 2 fois par jour 1 goutte diluée, avec 1 goutte d’HE de lavande vraie, dans de l’huile d’olive ou de nigelle, sur le cou, le haut du dos et l’intérieur des poignets, ceci jusqu’à disparition des symptômes.

Pour les femmes enceintes et allaitantes, on peut procéder de la même manière mais avec le ravintsara, ou avec le bois de rose/hô pour les personnes asthmatiques.

Pour soigner l’angine bactérienne, on utilisera l’HE de Tea tree (contre-indiquée aux enfants de moins de 3 ans ainsi qu’aux femmes enceintes ou allaitantes), en application cutanée selon le même protocole que pour une angine virale.

Gardez à l’esprit que si vous avez choisi de vous traiter sans consulter votre médecin, vous devez malgré tout impérativement rester attentifs à vos symptômes. En effet, si ceux-ci persistent et que vous présentez de la fièvre qui résiste au-delà de 48 heures, vous devez vous faire examiner.

Voici les 3 H.E incontournables à avoir chez soi

Le trio indispensables d’huiles essentielles

Les huiles essentielles sont un concentré de molécules de plantes aromatiques. Leurs bienfaits ne sont plus à démontrer mais leur utilisation n’est pas toujours évidente car même s’il s’agit d’une thérapie naturelle, l’aromathérapie n’est absolument pas une médecine douce. Certaines molécules peuvent être dangereuses, aussi, il convient d’avoir des connaissances en la matière afin de faire usage de nos jolis flacons miracles en toute sérénité.

Il existe 3 huiles essentielles qui vous seront très utiles pour soigner et soulager tout un tas de petits et plus grands maux, et avec lesquelles vous êtes assurés de ne pas faire de bêtises;)

En effet, ces HE sont idéales d’un point de vue sécuritaire, d’une part, mais également pour leur facilité d’utilisation et leur absence de contre-indications, lorsque bien évidemment les doses physiologiques sont respectées.

Nous pouvons donc utiliser les HE suivantes chez les enfants (avec avis médical impératif pour les moins de 18 mois), ainsi que chez les femmes enceintes (à partir du 3ème mois de grossesse) et allaitantes. Pour ces dames, l’automédication est donc possible même si un avis médical est souhaitable.

1 – La lavande vraie (fine ou officinale)

Lavandula officinalis – Lavandula Vera – Lavandula Angustifolia

La lavande possède de nombreuses propriétés. Elle est infiniment polyvalente, agréable et fraîche !

Elle est un très bon antalgique, anti-inflammatoire, antiseptique. Elle est apaisante, décontractante et sédative légère. Elle est également cicatrisante, notamment des voies respiratoires, et astringente. Elle est répulsive pour beaucoup de nos amis insectes et parasites (notamment les poux!).

Vous pouvez l’utiliser pure sur une petite surface de peau (1 ou 2 goutte-s) ou diluée dans une huile végétale (olive, amande, jojoba, coco, nigelle…). Elle est formidable en inhalation ou en diffusion.

2 – Le ravintsara

Cinnamomum Camphora

L’HE de ravintsara est un excellent anti-infectieux viral et bactérien. Il est très efficace sur les affections des voies respiratoires, et dégage le nez et les bronches (bon expectorant). Elle renforce et stimule le système immunitaire. Elle est également énergisante.

Vous pouvez l’utiliser de la même manière que l’HE de lavande vraie. 1 ou 2 goutte-s pure-s  sur la peau ou diluée. Il est possible pour stimuler le système immunitaire, de manière à se protéger lors des changements de saisons par exemple, de s’appliquer 1 à 2 goutte-s chaque jour sur la face interne des poignets ou sur la plante des pieds.

Vous pouvez l’utiliser en diffusion pour assainir votre logement.

Pour les personnes asthmatiques, on remplacera l’HE de ravintsara par de l’HE de bois de rose/bois de hô..

3 – La camomille noble ou romaine

Chamaemelum nobile

L’HE de camomille noble quant à elle est un excellent anti-spasmodique. Elle apaise le système nerveux, en cas d’agitation ou de stress. Elle est également anti-inflammatoire et anti-parasitaire. Elle facilite l’anesthésie et la détente avant une opération chirurgicale. Elle apaise les démangeaisons et prévient les allergies cutanées.

De la même manière que le ravintsara et la lavande, vous pouvez l’utiliser pure (1 ou 2 gouttes) ou diluée avec une huile végétale en application cutanée.

Vous pouvez créer des synergies avec ces 3 huiles essentielles en fonction des effets que vous recherchez. Pour les enfants, on passera uniquement par la voie cutanée pour l’administration avec une dilution importante dans une huile végétale (3%). Pour les femmes enceintes et allaitantes on évitera l’application sur l’abdomen et sur les zones de tétés bien entendu et on se limitera à 5 gouttes d’huiles essentielles en tout par jour.

super maman

6 petits « trucs » pour maman débordées

….Pour nous les supers femmes 🙂

Si comme moi vous avez un quotidien riche et chargé, et que vous avez parfois du mal à concilier tous vos devoirs, tâches, métiers, activités et différentes casquettes 😉 etc., voici quelques pistes de réflexion pour vous aider à garder la tête froide, la forme et le moral !!!

1 – Non je ne suis pas un robot!

Pour commencer, il faut garder à l’esprit que nous ne sommes pas des machines et que si nous ne parvenons pas à rayer chaque élément noté sur notre to do list à rallonge, ce n’est pas la fin du monde et qu’il ne faut pas considérer cela comme un échec. Notre forme physique et morale fluctue en fonction de tout un tas de paramètres, alors d’un jour à l’autre nous ne serons pas capables d’assurer la même charge de travail et d’être toujours au top.

2 – J’arrête de me mettre la pression et je priorise

Alors voilà, l’idée à présent est d’arrêter de se mettre la pression ! Je ne suis pas parvenue à faire tout ce que j’aurais voulu aujourd’hui, so what ??? Est-ce si grave ? Absolument pas. Il faut simplement revoir sa copie et prioriser les impératifs sur les facultatifs. Il ne s’agit pas là de procrastiner en remettant systématiquement tout au lendemain mais d’avoir un regard réaliste sur nos capacités du moment et de paramétrer son emploi du temps en fonction.

3 – Je pense à moi

Il est important de s’aménager un temps pour soit, TOUS les jours.  Pas évident me direz-vous au regard de notre agenda ! Nous sommes régulièrement submergées par le travail et/ou toutes les tâches inhérentes à la gestion du foyer. Le quotidien et la charge mentale qui l’accompagne sont source de stress, alors lorsque vous allez prioriser vos tâches du jour, vous devez penser à vous aménager un moment pour vous et inclure ce temps dans la catégorie des impératifs!  Cela aura pour vous l’effet d’une soupape, vous aidera à retrouver de l’énergie et une dynamique positive. Il peut s’agir de vous plonger dans un roman qui vous passionne, de sortir faire un footing, d’acquérir de nouvelles connaissances (cours du soir, MOOC, etc.), de pâtisser, de bricoler, peu importe du moment que cela se conjugue pour vous avec le mot plaisir. N’oubliez pas que si vous êtes dans un état d’esprit positif, vous impacterez votre entourage et ce sera bénéfique pour tous !

4 – Je bouge

Impossible d’établir une liste exhaustive de toutes les activités sportives existantes mais une chose est certaine, il y en bien au moins une qui vous séduira ! Pour trouver son équilibre, il est essentiel d’exercer une activité physique. Outre le fait que l’on secrète des endorphines pendant l’exercice, connu aussi sous le nom d’hormone du bonheur, aux effets anesthésiant, euphorisant et antalgique, vous trouverez là le moyen idéal d’évacuer votre trop plein de stress, de renforcer votre cœur, vos os et vos muscles. Vous retrouverez un corps tonique et renforcerez votre estime de soi. Le sport doit faire partie de votre emploi du temps hebdomadaire, et en pratiquant une activité qui vous est plaisante vous ne sentirez pas l’effort ! Ne me dites pas que vous n’avez pas le temps ! Nous l’évoquions récemment dans un autre article, il peut s’agir d’exercices de tabata (high intensive interval training) dont chaque cycle dure 4 minutes… 4 minutes voyons, vous n’avez plus d’excuse;)

5 – Je gagne du temps

Pour apprendre à optimiser son temps, il faut tout d’abord se pencher sur ce qui est chronophage et essayer d’apporter des améliorations organisationnelles de manière à grappiller quelques instants précieux pour faire des choses plus sympas ! Les courses, le ménage, la cuisine arrivent en tête des tâches qui prennent un temps considérable.

Concernant les courses, commandez-les via internet et faites-vous livrer ou passez les récupérer au drive de votre supermarché. Cela vous évitera de pousser votre chariot dans tous les rayons du magasin et les interminables files d’attente aux caisses. Pour le ménage, faites un peu de nettoyage chaque jour. Éviter de laisser les choses s’accumuler, car un ménage de printemps chaque week-end est beaucoup plus chronophage et démotivant qu’un petit assainissement quotidien. Quant à la préparation des repas, là aussi cela s’avère très prenant. L’idéal est d’organiser les repas de la semaine à l’avance. Notez les menus de la semaine et créer une liste de courses adaptée à leurs réalisations. Vous éviterez alors de perdre un temps fou avec LA question récurrente « que vais-je préparer à manger ?!, ». Vous pouvez préparer à l’avance, le dimanche par exemple, certains aliments qui vous permettront de manger sain tout au long de la semaine. Épluchez vos légumes, coupez-les en morceaux et congelez-les.  Faites-le en famille, si vos enfants sont en âge de tenir un éplucheur, ils seront ravis de vous aider ! Préparez une fois votre vinaigrette pour la semaine entière, etc. Vous trouverez des tas de tutos sur le net pour vous aider à mettre ces astuces en place.

En revanche, gardez en tête que si un jour ou un autre vous n’avez pas envie de cuisiner, de repasser votre linge, ou de dépoussiérer les meubles et bien ne faites rien ! Rappelez-vous, nous ne sommes pas des robots ! On a bien le droit de se laisser vivre, hein ?;)

6 – Prenez du temps avec vos proches

Nous faisons bien souvent notre maximum pour une gestion parfaite de notre petit monde et on a tendance parfois à oublier l’essentiel ! Passer du temps à échanger, sortir, se défouler et s’amuser en famille est primordial. Cela consolide les liens et développe la complicité au sein du couple, avec et entre les enfants. Chacun trouve auprès des autres membres de la famille la disponibilité dont il a besoin pour trouver pleinement sa place et s’épanouir. Les moments de joie en famille sont de véritables trésors ! Ne les négligez pas et n’hésitez pas à les provoquer.

Lydie.T.L

Les « petits » remplacements

Voici une liste de petites choses à faire qui peuvent vous aider à vous sentir mieux et vivre plus heureux !

Tout d’abord, sachez qu’avec un peu de patience et de ténacité vous pouvez adopter n’importe quelle bonne nouvelle habitude! Il vous suffit de vous y tenir pendant une moyenne de 66 jours* et le tour est joué, vous ne parviendrez plus à vous en passer!

 *) https://www.sciencepresse.qc.ca/actualite/detecteur-rumeurs/2017/01/25/21-jours-pour-changer-habitude-faux

Vous n’avez pas le temps de faire de l’exercice physique?

Vous n’êtes pas très enclin au sport ou vous manquez de temps : la solution pour vous est le “tabata”. En effet, un cycle d’une session “tabata” dure seulement 4 minutes!  Faites une session avant de sauter dans votre douche le matin! Vous vous sentirez en pleine forme pour attaquer votre journée. Vous pouvez commencer sur une cadence de 3 fois par semaine, ce qui n’est guère chronophage! Puis, plus vous vous sentirez à l’aise, plus vous allongerez la durée des sessions (4min x2, 4min X3, etc.) et augmenterez le nombre de séances par semaine.

Cocooning chez soi :

Achetez des plantes qui assainissent l’air, des pierres pour capter les ondes électromagnétiques, un diffuseur d’huiles essentielles. Pensez également à bien aérer les pièces et à vous aménager un intérieur le plus lumineux possible avec pour la déco, un choix de couleurs adaptées à chaque espace de vie (orange pour le bureau, pastel pour la chambre à coucher, etc.).

Cesser d’en avoir après tout le monde :

Victime d’un petit coup de Trafalgar au travail, ou ailleurs ? Essayez de passer outre et de ne plus y penser.

Même s’il vous est difficile de renoncer à savourer le goût de votre vengeance quelques instants, entrer en guerre ne vous apportera rien de bon ! Soyez intrépide, passez à autre chose, appréciez la vie et votre adversaire n’en demeurera que plus insignifiant à vos yeux… ce qui aura pour effet de le ridiculiser plus encore. La vie est trop belle pour ne pas la parasiter avec des futilités…

Mettre la TV en pause :

Plongez-vous plutôt dans de bons bouquins. Si vous n’appréciez pas cela particulièrement, commencez par une page par jour sur un sujet à même de capter toute votre attention, le temps d’y prendre goût.

Accros à l’actualité :

C’est plus fort que vous, vous ne pouvez pas vous empêcher de jeter un œil aux actualités tout au long de la journée… tous les articles que vous lisez et les reportages que vous visionnez ont un impact sur votre état d’esprit et sur votre vision du monde qui vous entoure. Essayez le plus possible dans vos recherches d’actus de choisir les thématiques positives qui peuvent être bénéfiques pour vous et vous apprendre de nouvelles choses. Faites en sorte de bannir la rubrique des faits divers au maximum…

Workaholic ?

La vie n’est pas que travail ! Il est primordial de garder du temps pour vous ,  votre famille et vos passions, et d’élargir votre horizon. S’investir sur plusieurs fronts vous permettra de toujours trouver du plaisir professionnellement et dans le cas où vous êtes amené(e) à changer de poste, votre petit monde ne s’écroulera pas, puisque votre famille et vos passions, elles, vous accompagneront. 

Un petit tour du côté de l’alimentaire…

Vous grignotez ?

Vous aimez grignoter entre les repas et il vous est impossible de vous défaire de cette manie ? C’est dommageable, d’une part bien évidemment si vous souhaitez garder la ligne, mais surtout pour votre système digestif, notamment votre estomac, qui a besoin de périodes de repos pour fonctionner de manière optimale. 

Pour les petites faims, buvez de l’eau. Pour les grosses fringales, pensez à troquer vos encas chocolatés et autres sucreries pour des fruits (entiers, jus frais…) ou des fruits secs (amandes, noix, dattes, raisins…). Préparez-vous des boissons saines et détox que vous emporterez dans un thermos dès qu’un petit creux se fera sentir.

Vous ne buvez pas assez d’eau?

On le répète si souvent, l’hydratation est primordiale ! Si vous oubliez de boire l’eau ou n’y pensez pas assez souvent, mettez en place cette habitude :

1 grand verre d’eau au réveil à jeun

1 grand verre avant le déjeuner 

1 grand verre avant le dîner 

A compléter tout au long de la journée dès que cela vous vient à l’esprit. Gardez en tête également que si vous sentez la soif, c’est que vous avez déjà commencé à vous déshydrater ! 

Vous buvez beaucoup de café? 

Rationalisez et diminuez la quantité consommée. Vous devez prendre le temps de déguster, d’apprécier chaque gorgée de votre café… Si vous en buvez trop, vous n’en percevez plus les saveurs. 

Vous buvez des sodas?

Comment vous le dire ???   Votre cas est peut-être « désespéré » J ! Nous vous invitons à visionner un reportage parmi les centaines réalisées sur le thème de ce type de boissons, leurs méfaits sur l’organisme, les positions politiques des multinationales qui les produisent…etc. Cela devrait achever de vous convaincre d’arrêter ! 

Remplacer les sodas par des jus de fruits frais et dans l’idéal fait maison.

Vous mangez des plats préparés surgelés ?

Il faut travailler à reprendre le goût de cuisiner. Vous pouvez apprendre à vous réapproprier votre alimentation.

Il peut s’agir d’une simple omelette faite maison accompagnée d’une tomate coupée en rondelles et de quelques olives vertes, le tout recouvert d’un filet d’huile d’olive et éventuellement d’une pincée de sel. Ce plat que vous aurez pensé et préparé de vos mains, vous apportera satisfaction et vous sera bien plus bénéfique que de la nourriture transformée.

Ah oui! Il existe des applications qui proposent des centaines de recettes faciles, rapides à exécuter, et équilibrées… qui font en plus directement le lien avec les Drives des supermarchés pour commander facilement les ingrédients nécessaires à la réalisation des recettes que vous aurez choisies. Vous pouvez aussi trouver sur le net des tas de tutos du type “comment préparer tous les dîners de la semaine en moins de 2h le dimanche ?”. 

Bref, vous n’avez plus d’excuse ! 

Vous mangez copieusement ?

Pourquoi? Essayer alors d’apporter le maximum de légumes à vos plats et buvez pendant les repas. Vous devez apprendre également à prendre le temps de manger pour laisser la sensation de satiété arriver pendant votre repas et pas lorsque vous aurez terminé et consommé plus de nourriture que votre estomac ne peut en contenir ! Ecoutez votre corps, il vous dira de quelle ration il a besoin !

Vous mangez les viandes?

Privilégiez alors les viandes blanches (poulet ,dinde , veau).

Vous mangez gras?

Privilégiez les graisses végétales aux graisses animales. Optez également pour les graisses mono-insaturées ou polyinsaturées. N’hésitez pas à ajouter un filet d’huile d’olive crue sur vos mets !

Trop de sucre?

Préférez le miel ou le sirop d’agave aux sucres raffinés.

Féru(e) de produits laitiers ?

Privilégiez les moins gras comme par exemple les fromages de lait de brebis ainsi que ceux à patte cuite. Pour le lait, il existe des lait végétaux bien meilleurs pour la santé, notamment celui de soja ou encore d’amande (pour lequel vous pouvez aisément tenter la fabrication maison !).

Il ne vous reste à présent  plus qu’à passer à l’action 😉

Un peu de lecture pour aller plus loin sur le sujet: